12.9.08

Prendre le taureau par les cornes!

Bon.

Je suis un peu (beaucoup) dépassée ces derniers jours par la rentrée. Ça implique beaucoup finalement, moi qui pensait qu'en ayant juste Tom à la maison ça serait plus relaxe...Ishhhh.

J'ai donc décidé de faire manger Alice à l'école. Je me suis aussi rendue compte que le diner est le moment de socialisation...Et que ma cocotte était la seule de sa classe à ne pas manger avec les autres.

Moi, j'ai toujours mangé à la maison. C'était normal et important pour moi de reproduire cela. Mais autres temps autre moeurs, maintenant les enfants VONT au service de garde. Ce n'est plus une minorité.

Alors voilà!

En pratique, ça rallonge mes journées et je devrais avoir le temps de souffler un peu. Et faire des choses avec Thomas, comme aller à la piscine ou flâner au marché.

ET....

J'ai inscris Tom à Père-Marquette! Il ira tous les mardi avant-midi pour jouer avec ses amis Sofia, Fanette et Félix (les frères et soeurs de la gang d'Alice) et se faire de nouveaux amis. Carole, l'éducatrice en or massif, a acceptée de le prendre même s'il a pas tout à fait 3 ans et j'en suis tellement heureuse! ll va adorer ça j'en suis certaine! Il a même le plus mignon des sacs à dos de Diego!

Alors voilà pour ce qui est de prendre des décisions POUR MOI, mais aussi pour eux finalement. On va sûrement retrouver un équilibre, car je dois vous avouer que les dernières semaines furent plutôt riches en bouleversements.

2 commentaires:

Francofun a dit...

Je pense que tu fais les choses pour faciliter la vie de tout le monde! Ça demande de l'organisation l'entrée dans le monde scolaire! Des fois, je me dis que c'est un plus grand chox pour nous que pour les enfants!!!

deuxiemetiroir a dit...

Je suis contente de lire ça! Je trouvais que tu t'en demandais beaucoup en faisant 3 aller-retour dans la journée! Mais c'est un réflexe de celle qui n'est jamais retournée à la maison pour le dîner, j'imagine.

Et c'est vrai que l'heure du lunch était le moment où on construisait notre monde avec les amis. À cet âge, c'est fou ce qu'on a le temps de faire en une heure! On avait l'impression d'avoir l'équivalent d'une journée devant nous pour inventer des jeux. Et se chicaner. Et se pardonner. Et rire un bon coup...